Conseil

Conseil

Le Conseil est composé de membres élus par l’ensemble des membres permanents de la Fédération au nombre de 9 ainsi que de 5 membres nommés pour assurer, dans la mesure du possible, un équilibre au niveau des laboratoires et de la parité homme/femme. Le vote du présent Conseil s’est clôturé le 24 février 2020, il est élu pour une durée de 5 années.

Conseil

Son rôle

Le Conseil de PLAS@PAR est représentatif des laboratoires qui composent la Fédération. Sa mission ? Se réunir régulièrement pour débattre collectivement des orientations stratégiques du projet autour des piliers que sont la recherche, l’enseignement, les appels à projets (définition et attribution des financements), les projets de communication et de médiation scientifique, et tout autre sujet nécessitant une approbation collégiale. 

Ses membres

Directeur de recherche (CNRS) 
Directeur adjoint de PLAS@PAR

Thématique de recherche : à venir

Biographie : à venir

Directrice de recherche (CNRS)

Thématiques de recherche :
Chocs laser, mesures d’équations d’état de la matière comprimé par laser, étude de la matière dense et chaude (diagnostics optiques et X), étude des diagramme de phase à hautes pressions ( 1- 10 Mbar), planétologie de laboratoire.

Biographie :
Après un post-doc au sein du service d'astrophysique du CEA, elle est recrutée comme chargée de recherche au CNRS en 1999 au laboratoire LULI. Elle reçoit la médaille de bronze en 2002. Elle est actuellement responsable du groupe PHYsique de la matière à Haute Densité d'Énergie par Laser du LULI. Elle est membre du Panel Review Program de l’XFEL Européen à Hambourg. 

Astronome (Observatoire de Paris)
Directrice adjointe de PLAS@PAR

Thématique de recherche : instabilités, vent solaire, simulations cinétiques, météorologie de l’espace

Biographie : Carine Briand a obtenu son doctorat en physique des plasmas en 1996 à l'université d'Orsay. Elle a passé huit ans en tant qu'astronome adjointe pour le télescope solaire au sol THEMIS situé à Tenerife (îles Canaries). De retour en France en 2004, elle rejoint le groupe plasma du LESIA. Son activité scientifique concerne les instabilités cinétiques observées dans le vent solaire (analyse de données et simulations cinétiques) et la météorologie de l’espace. Directrice adjointe du LESIA de 2009 à 2014 puis de nouveau depuis janvier 2019, elle est également directrice adjointe de la Fédération PLAS@PAR depuis janvier 2020.

Maître de conférence (SU)

Thématique de recherche : astrophysique, haute énergie, plasmas de laboratoire, étoiles.

Biographie : Andrea Ciardi a obtenu son doctorat à l'Imperial College de Londres en 2003. Il a ensuite rejoint l'Observatoire de Paris grâce à une bourse “Marie Curie” en 2005, où il est resté depuis. Il est actuellement Maître de Conférences à Sorbonne Université. Ses principaux intérêts de recherche sont les applications astrophysiques des plasmas de laboratoire à haute densité d'énergie et la formation d'étoiles.

Maître de conférences Sorbonne Université
Représentant de l'initiative Sorbonne Université Physique des Infinis 

Thématique de recherche : procédés plasmas froids, plasmas pour les Sciences de la Vie (médecine, agriculture)

Biographie :
Thierry Dufour a obtenu son doctorat de physique des plasmas à l’Université d’Orléans en 2009 puis rejoint l’Université Libre de Bruxelles (ULB) en qualité de chercheur post-doctoral. En 2015, il est nommé Maître de Conférences à Sorbonne Université et obtient sa HDR en 2016. Il est membre de la Fédération PLAS@PAR, du GDR Happybio (CNRS, #2025) et du SIRIC Curamus. Ses activités de recherche portent sur les procédés plasmas et couvrent un large spectre d’applications : plasmas pour les sciences de la vie (agronomie, médecine), interactions plasma-matériaux (polymères, organométalliques, colloïdes), chimie des plasmas (valorisation du CO2, production de gaz de synthèse, micro-plasmas). Enfin, Thierry Dufour co-anime avec C. Balland le programme de formation par la recherche "Initiative des Infinis" dans le cadre de l'IDEX SUPER à Sorbonne Université.

En savoir plus

Chercheur (ONERA)

Thématique de recherche : plasmas froids, plasmas thermiques, aérospatial.

Biographie : Paul-Quentin Elias est diplômé de l'École Centrale Paris depuis 2003 et a obtenu un doctorat de la même institution en 2007. Ses principaux intérêts de recherche sont les applications des plasmas froids ou thermiques aux systèmes aérospatiaux.

Directrice de recherche (CNRS)

Thématique de recherche : à venir

Biographie : à venir

Maître de conférences (UVSQ) 

Thématique de recherche : couplages des interactions plasmas-neutres dans les environnements planétaires.

Biographie :
Ronan Modolo a obtenu son doctorat en physique des plasmas / planétologie en 2004, avant de poursuivre une expérience d’un an d’ATER à l’UVSQ et trois années de post-doctorat à l’Institut de Physique Spatiale Suédois (Uppsala) et l’Université d’Iowa (USA). Il est nommé Maître de Conférences à l’UVSQ et au LATMOS en 2008 et a obtenu son HDR en 2014. Il enseigne principalement au niveau licence (L1 et L3). Ses activités de recherche portent sur l'étude des interactions plasmas neutres dans les environnements planétaires de ces objets en utilisant deux moyens d'étude, un volet de modélisation et de simulation numérique, et un volet d'analyse de données spatiales, en soutien aux missions au spatiales en opération ou en préparation.

En savoir plus 

Chargé de recherche (CNRS)

Thématique de recherche : physique solaire

Biographie :
Coordinateur du pôle de physique solaire du LESIA.
Étienne Pariat a obtenu son doctorat en Astrophysique en 2006 avant de passer trois ans dans la région de Washington DC (USA), pour travailler à George Mason University,  au Naval Research Laboratory & au NASA GSFC. Il est entré en 2009 au CNRS pour travailler au LESIA, Observatoire de Paris/LESIA. Son domaine de recherche porte sur l’étude de l’activité solaire, que ce soit via la théorie et la simulation numérique MHD 3D, ou l’analyse de données observationnelles spectroscopiques et spectropolarimétriques sol et espace.


En savoir plus 

Chargé de recherche (CNRS)

Thématique de recherche : modélisation des intérieurs stellaires et planétaires.

Biographie :
Ludovic Petitdemange a étudié pendant sa thèse le rôle de différentes instabilités MagnétoHydrodynamiques comme la MRI sur la génération des champs magnétiques planétaires. Par la suite, à l’aide de modèles numériques plus sophistiqués Ludovic Petitdemange a diversifié ses activités pour mieux comprendre la génération des champs stellaires (effet dynamo). 

En savoir plus

Maître de Conférences (Sorbonne Université)

Thématique de recherche : Physique Atomique, Interaction Particules (photon, ion multichargés) - Matière (de l’atome au solide)

Biographie :
Christophe Prigent a obtenu une bourse de doctorat du CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives) en 2001 pour travailler sur l'émission de rayons X résultant de l'interaction de lasers intenses avec les agrégats. Il a obtenu son doctorat en 2004 à l'UPMC (devenu Sorbonne Université) et en 2005 après quelques mois à l'Institut Max Planck für Kernphysik (Heidelberg), il est devenu Maître de Conférences à l'Université Pierre et Marie Curie (Sorbonne Université). Il exerce ses activités de recherche à l'INSP et ses principaux intérêts de recherche sont d'étudier la dynamique des fortes perturbations coulombiennes de la matière (du gaz au solide en passant par l'agrégat) soit par un champ laser intense soit par des ions fortement chargés.

Maître de Conférences (Sorbonne Université)

Thématique de recherche : procédés plasmas froids, traitements de surfaces et dépôts de couches minces

Biographie :
Jérôme Pulpytel a obtenu son doctorat en génie des procédés à l’UPMC en 2005 et son HDR en 2013. Il a exercé ses activités au LGPPTS à Chimie Paris de 2002 à 2013, puis au LISE à Sorbonne Université à partir de 2014. Ses activités de recherche concernent essentiellement l’élaboration de couches minces et de revêtements par procédés plasmas froids (PECVD, PVD). Il enseigne à l’UFR de Chimie de la Licence au Master.

En savoir plus

Chargé de recherche (CNRS)

Thématique de recherche : physique des plasmas spatiaux, instrumentation spatiale.

Biographie :
Alessandro Retino a obtenu son doctorat en physique des plasmas spatiaux à l’Université de Uppsala, Suède en 2007, en effectuant ses recherches sur la reconnexion magnétique au Swedish Institute of Space Physics, Uppsala et au Space Sciences Laboratory, Berkeley. Après trois années de post-doctorat au Space Research Institute de Graz, Autriche, il a intégré le CNRS en 2010 en tant que chargé de recherche. Ses recherches portent sur l’analyse des données satellites pour étudier des processus plasma fondamentaux (reconnexion magnétique, accélération des particules, turbulence, chocs), sur l’instrumentation spatiale in situ (ondes, particules) ainsi que sur la préparation des missions spatiales futures.

En savoir plus

Professeur des universités (Sorbonne Université)
Directrice de PLAS@PAR

Thématique de recherche : physique des plasmas spatiaux, étude de l’interaction vent solaire magnétosphère de la Terre.

Biographie : Professeur à Sorbonne Université dans l’UFR de physique depuis 2001, Présidente de la section 34 du CNU, ancienne directrice du LPP. Enseignante en L1, L2 et M2 de planétologie.

En savoir plus 

Professeur des universités (Sorbonne Université)

Thématique de recherche : théorie et simulation de l’interaction laser-plasma, couplage non-linéaire onde-onde, onde-particule, optique plasma, plasma relativistes et phénomène de QED dans l’interaction plasma champs forts. 

Biographie :
Caterina Riconda a obtenu son doctorat en 1996 au Massachussetts Institute of Technology, USA. Après une année de post-doctorat au Joint European Torus au Royaume-Uni, elle rejoint l'École Polytechnique en France avec une bourse TMR Marie Curie, puis le CEA de Saclay. En 2003, elle devient Maître de Conférence au CELIA à l’Université de Bordeaux 1. Depuis 2008 elle est à Sorbonne Université où elle mène ses activités de recherche au LULI. 

Professeur des universités (Sorbonne Université)

Thématique de recherche : ondes de choc sans collision observées en physique spatiale et les mécanismes d’accélération associés. 

Biographie :
Professeur à Sorbonne Université depuis 2010, co-responsable du Master “Physique des Plasmas et de la Fusion”. Enseignant en L1 (mathématiques), en M1 et M2 (physique des plasmas). Spécialiste en simulation numérique, en particulier, des codes PIC afin d’inclure de manière auto-cohérente les différentes échelles caractéristiques des plasmas (électrons et ions).  

En savoir plus

Directeur de recherche (CNRS)

Thématique de recherche : Atomes et molécules en champs laser intenses. Attoscience. Dynamique ultra-rapide.

Biographie :
Directeur de recherches au CNRS, Richard Taieb est actuellement directeur du LCPMR. Après son doctorat au LCPMR en 1992, il a effectué un postdoctorat à JILA (Boulder, Université du Colorado) puis est ensuite revenu au LCPMR. Depuis, Richard étudie théoriquement des phénomènes non-linéaires en présence de champs laser intense. À l’aide de simulations numériques, il s’intéresse plus particulièrement aux dynamiques corrélées femto/attosecondes en présence de champs laser.

Représentant(e) de l'EUR PLASMA_ST de l’École Polytechnique